Ce qui peut déclencher un arrêt cardiaque

Image

by Sani David 25 Aug 2020 0 commentaires 327 Vues

L'arrêt brutal du cœur est un phénomène qui peut toucher n'importe qui à n'importe quel âge, même en bonne santé. S'il peut survenir pour toutes sortes de raisons, il y en a qui sont particulièrement fréquentes. La connaissance de ces facteurs réduit le risque de complication fatale.

Au Togo, chaque année une grande proportion de personnes décède d'un arrêt cardiaque, une perte brutale de la fonction du cœur. L'organe n'envoie plus le sang aux organes vitaux, la respiration est stoppée et la victime perd conscience. Cette situation d'urgence médicale nécessitant une prise en charge immédiate peut toucher n'importe qui, à n'importe quel âge et avec n'importe quelle condition physique.

Dans 90% des cas, la cause est cardiovasculaire

Dans 90% des cas la cause d'un arrêt cardiaque est cardiovasculaire. Parmi les plus répandues, il y a : « d’abord les troubles du rythme notamment les tachycardies ventriculaires c’est-à-dire trouble du rythme cardiaque secondaire à une activation non contrôlée des ventricules cardiaques, les torsades de pointe, trouble du rythme cardiaque relativement rare au cours duquel le cœur bat très vite et risque de s’arrêter », souligne Dr Paul Défodji Cardiologue au CHU Campus de Lomé.

« Ensuite, les dissociations électromécaniques (entre la fonction de pompe et de contraction du cœur) : les embolies pulmonaires, tamponnade, pression exercée sur le cœur par l’accumulation de liquide ou de sang dans le péricarde, péricardites, inflammation du sac fibro-sereux translucide qui entoure le cœur. Enfin les pathologies structurales du cœur : l'infarctus du myocarde, communément appelé crise cardiaque. Il s'agît du blocage d'une ou plusieurs artères empêchant le sang d'arriver au cœur qui manque par la suite d'oxygène et de nutriments. Les facteurs principaux d'un infarctus du myocarde sont: le tabagisme, l'hypertension artérielle, obésité et le diabète. Attention le risque de faire un infarctus sont proportionnels au nombre de ces 4 facteurs que le patient cumule ou non », poursuit le spécialiste.

Noyades, électrisation, intoxication

Si elles sont plus rares, il existe également des causes responsables de l'arrêt cardiaque qui ne sont pas des maladies du cœur. Les cardiologues citent notamment: « la noyade, puisque l'immersion en milieu liquide pendant un temps trop long entraîne une insuffisance respiratoire.
L'électrisation, car les brûlures par accidents électriques sont graves car elles peuvent entraîner le décès par arrêt cardio-circulatoire généralement dû à une fibrillation ventriculaire provoquée par le courant.  L'hypothermie, c'est-à-dire, le refroidissement du corps en-dessous de 28°C peut également entraîner ce trouble du rythme cardiaque pouvant se compliquer en arrêt. Dans les cas, les moins fréquents on retrouve également l'overdose et l'intoxication
 », explique Dr Paul Défodji.

Si aucun soin n’est pratiqué dans les minutes qui suivent l’arrêt cardiaque, les chances de survie sont quasi nulles.

 

Abel OZIH

Laissez un commentaire

Connectez-vous :




slider-image

Plantes médicinales locales contre la Covid-19

14 May 2020

Il existe des recettes maison qui contribuent à renforcer le système immunitaire. Santé-Education a toujours publié des articles qui recommandent des recettes, des astuces et pratiques

L’oignon contre l’asthme bronchique et les affections respiratoires

25 Mar 2020

Toutes les infections des voies respiratoires, de la sinusite à la bronchite et la pneumonie, s’améliorent grâce à la consommation d’oignon. Les effets bénéfiques de l'oignon...

Projet ma santé, mon école, un enjeu collectif au Togo: 18 enseignants primés « ambassadeurs de la non-violence »

25 Nov 2020

La 1ère édition de la journée de célébration des enseignants ambassadeurs de la non-violence s’est tenue le mercredi 25 novembre à Lomé. L’événement, initié par l’ONG La Chaine de l’Espoir (LCDE)

La réflexologie pour renforcer le système immunitaire

14 Nov 2020

Un atelier de travail des réflexologues a été animé à Lomé le 14 novembre dernier. C’est une initiative de l’Association des praticiens de la Réflexologie du Togo (APRT).