Traitement du VIH/SIDA chez l’enfant: de nouvelles molécules introduites

Image

by Tsonyadzi Gadiel 16 Sep 2020 0 commentaires 258 Vues

La prise en charge du Vih/Sida chez l’enfant est complexe. Les enfants sous traitement antirétroviraux  (ARV) ont souvent tendance à se montrer inobservant à leur traitement : la forme et le goût parfois amer de certains médicaments constituent la raison. De même, le respect des posologies est parfois difficile pour les prestataires vu les contraintes et certaines spécificités à prendre à compte dans la prescription de médicaments : le poids de l’enfant par exemple. Ainsi, selon Dr Zakillatou Adam,  responsable de l’unité de prise en charge médicale au Programme national de lutte contre le Vih/Sida (PNLS), la prise en charge pédiatrique reste donc un maillon faible de la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH au Togo. « Malgré les progrès de la Prévention de la Transmission Mère-Enfant (PTME) du Vih au Togo, en 2019, par exemple, sur un  ensemble des 16.000  PVVIH qui ont eu accès au traitement, seuls moins de 5.000 enfants ont pu bénéficier des traitements soit 6% de la file active nationale, ce qui représente une couverture de moins de 50% des enfants attendus pour le traitement ARV. De plus, parmi les enfants qui ont accès aux ARV, plusieurs conservent un dosage sous-optimal » a précisé Dr Zakillatou Adam.

Cette situation a amené le Togo à mettre sur pieds plusieurs approches pour développer et renforcer la prise en charge pédiatrique du Vih/Sida. Les initiatives prises depuis 2009 ont faits leurs preuves avec des résultats satisfaisants. L’infection par le vih étant une pathologie chronique dont le traitement est dynamique et  multidisciplinaire, le PNLS avec l’appui de la Fondation Clinton, obtenu par l’ATBEF a introduit de nouvelles molécules pédiatriques dans le protocole de prise en charge au Togo. « Ces nouvelles molécules ont fait leurs preuves dans l’efficacité des traitements et la suppression de la charge virale. », précise Dr. Adam. Les médicaments sont composés de manière à faciliter la prise chez les enfants contrairement aux anciens. 

En vue de l’optimisation de l’utilisation de ces nouveaux ARV pédiatriques, il est   organisé le 02 septembre 2020 à l’hôtel Saint Paulos de Lomé, un atelier de briefing à l’intention des  prestataires. Les participants à cette formation sont essentiellement, les prescripteurs et dispensateurs d’ARV, les points focaux Vih et PTME des districts et les prestataires des organisations de la société civile (OSC) des régions Maritime et de Lomé Commune. Pour Mme Noélie koévi-Koudam, Directrice exécutive de l’ATBEF, l’atelier permettra aux dispensateurs d’ARV de mieux offrir leurs prestations aux enfants, dans le but d’améliorer la qualité générale de la prise en charge des enfants vivant avec le Vih au Togo.


 Cousin Egno


Laissez un commentaire

Connectez-vous :




slider-image

Le nep nep : plus de plaisir sexuel dans le couple

12 Oct 2020

Le nep-nep est très prisé dans l’entretien de l’appareil génital de la femme et très efficace contre les démangeaisons vaginales et les pertes blanches anormales. C'est un véritable allié de la femme.

Gongoli : la plante qui booste l’orgasme féminin

19 Oct 2020

Le Gongoli stimule le désir, la frigidité, remédie à la sécheresse vaginale. Il aide à lubrifier naturellement le vagin pendant le rapport sexuel et donne une bonne odeur aux sécrétions vaginales.

Etendre la couverture vaccinale contre la Covid-19 au Togo

19 Apr 2021

Actuellement, la vaccination continue avec des équipes mobiles. Avec tous ces sites de vaccination, nous avons fait le point pour...

Hausse inquiétante des cas de Covid-19 au Togo

19 Apr 2021

Environ 160.000 Togolais ont déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. Néanmoins, les chiffres de la pandémie repartent à la hausse depuis quelques semaines.