Nous acceptons les paiements via

Le massage pour la relaxation et l’équilibre du corps et de l’esprit

Le massage pour la relaxation et l’équilibre du corps et de l’esprit
Extrait de l'article: Le massage est un procédé thérapeutique originaire d’Asie mais maintenant très largement pratiqué au Togo. Il est aujourd'hui en force dans le sillage des médecines douces. Le but du massage est de faciliter et d'accélérer la...

Le massage est un procédé thérapeutique originaire d’Asie mais maintenant très largement pratiqué au Togo.  Il est aujourd'hui en force dans le sillage des médecines douces. Le but du massage est de faciliter et d'accélérer la circulation sanguine. Les données enregistrées au Centre National d’Appareillage Orthopédique et de Rééducation fonctionnelle (CNAO) montrent qu’environ 150 patients bénéficient chaque mois au minimum de deux séances de massage par semaine. Moyen curatif millénaire, le massage possède des vertus exceptionnelles et apporte des bienfaits incontestables sur l'organisme.

 

Le massage est une technique thérapeutique d’une efficacité surprenante pour la relaxation, l’équilibre du corps et de l’esprit. Selon Komi Igneza Omlé, Masseur Kinésithérapeute d’Etat au CNAO, « le massage est un ensemble des manœuvres manuelles et/ou mécaniques organisées et exécutées de façon méthodique sur l’organisme et ayant pour effet de mobiliser les tissus pour des fins préventives, thérapeutiques, esthétiques, hygiéniques et sportives ».

Adjuvant de la rééducation, le massage exerce son action sur la peau et à travers elle, les tissus et organes sous-jacents. Cette action varie selon l’intensité, la direction, le rythme, la durée et les types de manœuvres.

 

Les différentes manœuvres

Il y a sept types de manœuvres : l’effleurage, la friction, le pétrissage, la vibration, la pression, le pincement et la percussion. Les 4 premières sont les techniques clés qui procurent un effet bénéfique à l’organisme. D’abord l’effleurage : qui donne un effet sédatif c’est-à-dire calme la douleur, refoule les liquides d’infiltration sous-cutanée dans le réseau veineux et lymphatique. Ensuite, la friction libère les adhérences, décolle la peau des tissus sous-jacents et mobilise les résidus hémorragiques et les exsudats, c’est-à-dire la sécrétion par suintement à travers les parois d’un tissu organique. Puis le pétrissage agit fortement sur les artérioles et les veinules des tissus. Il élimine les métabolites toxiques de la fatigue musculaire, assure la nutrition des tissus, accroît la tonicité et le pouvoir contractile du muscle. Enfin, on termine le massage par la vibration. Elle calme l’excitabilité des nerfs périphériques et évite les spasmes, contraction passagère, violente et anormale d’un muscle.  Chez les personnes ayant été vraiment massées, on constate une nette augmentation de la concentration en globules blancs du système immunitaire.

 

Au niveau de la peau

Le massage améliore le tonus des tissus et a une action d’assouplissement, d’adoucissement et d’amincissement. La peau devient ainsi plus souple, mieux nourrie et mieux vascularisée. « Le massage aide à traiter les imperfections cutanées. Il assouplit la peau, renforce les qualités physiologiques c’est-à-dire fait secréter les glandes sébacées et sudoripares, accélère la circulation superficielle de la peau », explique Komi Igneza Omlé, Masseur Kinésithérapeute d’Etat.


De la vigueur dans les muscles

Le massage détend, stimule et tonifie les muscles. « Il réduit les tensions et favorise l'assouplissement des muscles. Il active la circulation sanguine dans les tissus musculaires, décontracte les muscles, atténue des douleurs aux endroits douloureux du corps », affirme le masseur kinésithérapeute.

 

Bonne circulation

« Le massage favorise l’élimination des toxines, le drainage des déchets mécaniques, résorbe les œdèmes et épanchements liquidiens ou sanguins », déclare M. Omlé. Le massage stimule également une bonne circulation des énergies dans le corps. Il libère les blocages et tensions et harmonise les énergies.

 

Au niveau de la conscience

Selon le spécialiste, en relaxant le corps, le massage relaxe aussi le mental. Le massage a des effets positifs sur l'esprit, l'attention et la prise de conscience des émotions. « Il apporte au patient une énergie nouvelle, en lui apportant détente et bonne humeur, l'aidant à lutter contre le stress, l'anxiété et l'état dépressif », précise-t-il.

Traiter les maladies par le massage

Les maladies dont le traitement nécessite le massage sont entre autres : les problèmes neurologiques, rhumatologiques (le mal de dos, les courbatures, les lombalgie), les problèmes respiratoires, d’ostéo-articulaires (les maux de genou, les articulations).

« Lorsqu’un patient est atteint d’un AVC, le massage n’est indispensable que quand le muscle n’est plus flasque. En pneumonie, le massage thoracique est pratiqué aux victimes souffrant des problèmes respiratoires.  En traumatologie, après un long temps au plâtre,  les muscles s’affaissent, donc on doit les masser pour les tonifier. Le massage est aussi nécessaire en cas de plexus brachial chez les enfants. En gériatrie, quand on accompagne, les personnes âgées, il faut également les masser pour qu’elles se sentent décontractées et à l’aise », explique le masseur kinésithérapeute

Les contre-indications du massage

Tout massage est déconseillé en cas de phlébite, formation d’un caillot dans un vaisseau sanguin, une inflammation ou de traumatisme frais. « Quand on reçoit un choc, il y a l’inflammation qui s’accroît, le sang vient en afflux, et se coagule. Les manœuvres exercées peuvent déplacer le caillot sanguin et provoquer une embolie pulmonaire » affirme M. Omlé. Le massage est aussi contre-indiqué si l’on souffre d'un cancer. « En effet, il peut induire la propagation de métastases, le risque de propagation de la maladie dans tout le corps », explique le masseur.

 

Qui peut bénéficier d’un massage

« À part les contres-indications entre autres les personnes ayant subi des traumatismes frais et celles atteintes du cancer, tout le monde, tous les individus en recherche d’une meilleure connexion avec leurs corps, peuvent tirer des bénéfices du massage », déclare le spécialiste. On masse toute partie du corps : le cuir chevelu, les yeux, le visage, la tête, la poitrine, l’épaule, le bas, les pieds, les fesses etc. Mais il est interdit de toucher les zones érogènes ou sensibles de la personne notamment les seins, le sexe.

 

Qui peut masser une personne ?

Le massage est pratiqué par les spécialistes tels que : un kinésithérapeute, un physiothérapeute ou un médecin rééducateur. Ce sont les seules personnes qualifiées pour ce métier.

 

Combien coûte le massage ?

Selon Mme Germaine Abouya Adohoun-Anthony, Technicienne Supérieure en kinésithérapie au CNAO, le tarif du massage dépend de la pathologie. « Pour quelqu’un qui a l’hémiplégie, le prix est à 1500 F/séance, parce que c’est une séance qui dure dans le temps. Celui qui a des problèmes de dos, de lombalgie, c’est 2500F/séance pour les non assurés. Pour les enfants c’est la rééducation, elle est à 1000/séance », a-t-elle précisé. A chacun d’approcher les spécialistes pour profiter des bienfaits du massage pour un bien être complet.

Abel OZIH

Auteur
sa
Rédacteur
Raymond DZAKPATA

Le massage est un procédé thérapeutique originaire d’Asie mais maintenant très largement pratiqué au Togo. Il est aujourd'hui en force dans le sillage des médecines douces. Le but du massage est de faciliter et d'accélérer la...

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER